Réalisation rapide du bâtiment, utilisation plus rapide

Tout devait aller très vite pour la brigade de sapeurs-pompiers volontaires de Much, une fois le terrain trouvé. En un temps record, la brigade et la commune en collaboration avec la société Herchenbach ont monté un bâtiment de stockage disposant d’une protection spéciale pour ce type de catégorie de véhicules d’intervention.

Un bâtiment pour les véhicules de pompiers

Pour tout pompier, le temps est très précieux ! Dix minutes maximum doivent s’écouler entre l’appel d’urgence et l’arrivée des premiers véhicules d’intervention sur place, et ceci seulement en zones rurales en Allemagne. Car en ville, ce délai est encore plus court. Pour la brigade de sapeurs-pompiers volontaires de Much située dans l’arrondissement de Rhin-Sieg, cette composante temps a toujours été un réel défi. « Jusqu’à présent, il n’y avait qu’un seul site centralisé, mais la ville de Much s’est bien développée », nous confie le responsable de brigade Markus Büscher. Il n’a pas toujours été facile de respecter les délais imposés par la législation. Aussi bien pour la commune de Much que pour les pompiers volontaires, une chose était claire : les choses devaient absolument changer.

Toutefois pendant longtemps, la chance n’était pas au rendez-vous pour la brigade de sapeurs-pompiers volontaires : aucun terrain adapté n’était disponible. Et ceci jusqu’à la fin de l’année 2020, où une occasion unique s’est présentée après le démantèlement d’une station d’épuration au croisement de la route départementale 31 et de la route nationale. La municipalité et les pompiers y ont alors construit un deuxième site à Marienfeld. Le nouveau bâtiment abritant les véhicules était déjà monté quelques semaines plus tard. Désormais la brigade de sapeurs-pompiers volontaires de Marienfeld est de la partie à chaque intervention sur Much. « On a compté pas moins de 25 sorties le mois dernier », souligne le responsable, Markus Büscher. « De l’intervention pour cause d’incendie au problème lié aux intempéries, nous avons rencontré tous les cas de figure. »

Un bâtiment alu installé en quelques jours

Mais comment la brigade de sapeurs-pompiers volontaires a-t-elle réussi à réaliser ses projets d’entrepôts aussi rapidement après avoir trouvé et loué le terrain ? « J’avais une société en tête, qui avait déjà réalisé quelques projets pour des casernes de pompiers, il s’agissait de la société Herchenbach », déclare Markus Büscher. « Et lorsque nous avons présenté notre projet de construction à court terme à Marienfeld, nous avons immédiatement trouvé une oreille attentive : nous pouvions alors nous lancer immédiatement. » Timo Kautz qui représentait la commune et la caserne de pompiers faisait partie du groupe de direction des travaux. Etant donné que les bâtiments en aluminium de Herchenbach reposent sur un système modulaire flexible avec une statique homologuée par le TÜV, les pompiers volontaires disposaient de tous les documents au moment de la passation de commande. « L’examen de la demande de permis de construire par l’arrondissement de Rhin-Sieg a été également très rapide », affirme Markus Büscher.

 

Ancrage sans dalle de fondation

La municipalité et la caserne de pompiers ont opté pour un ancrage à l’aide de pitons acier à la place d’une dalle de fondation coûteuse. Si le terrain s’y prête car il présente déjà une couche de protection antigel, une couche inférieure et une couche supérieure (par exemple sur un parking), les plaques d’ancrage peuvent être fixées directement sur le sol existant. En tant qu’ancienne station d’épuration, le terrain a été réhabilité pour y accueillir la caserne de sapeurs-pompiers volontaires. L’ancrage proprement dit à l’aide de pitons acier n’a duré qu’une à deux heures, alors qu’une fondation aurait nécessité un temps de séchage d’environ quatre semaines. « Le bâtiment a été monté également en un temps record », se souvient le responsable de brigade. « En quelques jours, tout était prêt, même les raccords que nous avons encore réalisés. Je ne peux que tirer un bilan positif. »

 

Protection contre le gel pour les véhicules

La municipalité et les pompiers ont choisi le modèle de bâtiment démontable Therm+ avec une armature en profilés d’aluminium stables et durables et une couverture de toit textile en bâche PVC industrielle très résistante à la déchirure. Une attention particulière a été également accordée à l’habillage des façades. La brigade et la municipalité ont opté pour des panneaux isolants affichant d’excellents coefficients de transmission thermique (0,31 W/m²K). « Pour nous, ce n’était pas seulement la protection contre les intempéries et le vol qui étaient importants », explique le chef de brigade. « Notre véhicule est déjà rempli d’eau. Cette eau pourrait geler en hiver et cela ne doit pas arriver. » En outre, une étanchéification des soubassements a été réalisée pour empêcher la pluie ou l’eau de condensation de pénétrer dans le bâtiment.

La brigade bénéficie d’un espace libre particulièrement important parce qu’elle a opté pour des portes à enroulement peu encombrantes. Le tablier de la porte à enroulement s’enroule sur lui-même sans dépasser. De cette manière, le pignon peut être entièrement ouvert, puis être refermé après utilisation de manière à éviter les effractions. Le bâtiment en aluminium de la caserne de pompiers offre de la place pour deux véhicules. « À Marienfeld, nous disposons de l'équipement de base avec un véhicule de lutte contre l’incendie et un véhicule de transport d’équipe », a déclaré M. Büscher. Les pompiers peuvent se changer dans un conteneur spécialement aménagé à côté de l’entrepôt. 

Portes à enroulement avec logo de la commune

15 sapeurs-pompiers sont affectés au nouveau site, certains ont rejoint l’équipe après la construction de la nouvelle caserne. Le responsable de brigade Markus Büscher espère que d’autres recrues viendront grossir les rangs. L’esthétique du bâtiment permettra peut-être de distinguer la brigade de pompiers volontaires de Much-Marienfeld des autres unités. Le logo de Marienfeld avec son église, ses maisons et des arbres est apposé sur les portes à enroulement et la façade extérieure. « Nous avons un collaborateur très dévoué qui a notamment aussi remplacé les autocollants de nos camions de pompiers », explique Markus Büscher. Et pour ce collaborateur, il était essentiel de concevoir l’extérieur du bâtiment avec une touche d’originalité. La caserne de sapeurs-pompiers volontaires peut être fière de disposer d’un deuxième site parfaitement adapté à ses besoins, avec un bâtiment installé rapidement et facilement qui de plus est très esthétique. Même si le pompier, homme ou femme, n’a pas trop le temps d’apprécier l’esthétique, du moins avant une intervention. Finalement chaque minute compte pour un pompier.

 

Vous souhaitez plus d'informations?